La presse romande l'annonce le 27 août dernier: le Conseil Fédéral recommande aux citoyens suisses de ne pas signer l'initiative pour un revenu inconditionnel. Selon ce dernier, l'abréviation du revenu inconditionnel, "R.I.", est déjà connue des citoyens et des administrations pour qualifier la Raison Individuelle (structure juridique de prédilection pour les indépendants et les professions libérales). L'arrivée du "Revenu Inconditionnel" posera alors d'importants problèmes de communication et sera source de confusion générale au sein de la population et des diverses administrations amenées à opérer dans l'un des deux registres.

Pour rappel, l'initiative pour un revenu inconditionnel vise à instaurer un article constitutionnel donnant droit à tout citoyen de percevoir un revenu d'ordre financier, sans condition préalable. Quelqu'en soit l'objectif final, il est évident que cette initiative cherche avant tout à créer la confusion auprès du citoyen.

C'est une bonne chose que cette initiative soit refusée par le CF, les initiants ont fait preuve d'une incompétence toute particulière en ne prenant pas ne serait-ce que le temps de saisir le terme dans le moteur de recherche de Google (pas celui de Microsoft, il n'aurait probablement pas fait le lien).